Moëra. Une terre dont la véritable signification a été oublié. Une terre qui sombra dans l'ombre...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Contexte de Moëra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 181
Sorbs : 32
Date d'inscription : 21/04/2016

Possessions
Rune: Guérison
Armes & Objets:
Compagnon de route: Aucun
avatar
Peuple
MessageSujet: Contexte de Moëra   Sam 23 Avr - 17:21

C
o
n
t
e
x
t
e

image du personnage


De nos jours, les gens ont oublié la véritable signification de cet illustre nom : Moëra, terre remplie de légendes et de mystères.
Terre qui, jadis, tomba dans l’ombre la plus profonde. On ne parle guère de cette époque-là, bien qu’elle marqua nombreux de nos vénérables ancêtres. Mais cela fait si longtemps, comment pourrions-nous seulement nous en souvenir ?
Le temps a effacé la véritable raison même de ce qu’il se passa exactement à ce moment de notre Histoire. Tout ce que nous racontons aujourd’hui n’évoque qu’une guerre impitoyable qui éclata entre les Dieux et les Moëryens et que ces derniers, afin de se protéger et de vivre un repos éternel, plongèrent leur terre dans l’ombre.

Oh, non, pas n’importe quelle ombre, je ne parle point d’une longue nuit, des ténèbres et encore moins du chaos, non, ça, les Dieux l’auraient souhaité jusqu’au plus profond d’eux-mêmes.
Ce que firent les créatures de Moëra fut une toute autre chose. Rassemblant leurs forces, elles se mirent à Chanter. Le Chant s’éleva si haut, qu’il dépassa la demeure des Dieux ainsi que les étoiles. Et de ce Chant, en sortit une magie si lumineuse que les Dieux en restèrent éblouis.

Lorsque les Dieux rouvrirent les yeux, ils virent l’impitoyable chose qui s’était produite.
De leur seule force, les Moëryens avaient fait pousser une immense forêt sur leur terre, les préservant des Dieux.
On raconte néanmoins que les Dieux parvinrent à se venger. Les humains, qui vivaient en ce temps-là sur les montagnes les plus hautes, ne furent pas protégés des cieux. Ainsi, pour ultime revanche, ils ôtèrent tout pouvoir à ces créatures. Puis, les Dieux se retirèrent.

Les hommes eurent beau aller dans la forêt et prier les arbres de leur rendre leur pouvoir, si infime soit-il comparé à ceux des autres races, jamais ils ne parvinrent à retrouver leur magie d’antan.
Voilà les seuls mots que nous avons à dire sur cette histoire. Sont-ils véridiques ? Personne ne le sait et personne ne cherchera jamais à le prouver. Comme le temps nous avait fait oublier la raison de la guerre contre les Dieux, le temps nous fera aussi oublier le reste.
Quoi qu’il en soit, il nous reste encore notre chère forêt pour seule et unique preuve qu’il se passa quelque chose de terrible et de merveilleux à la fois.

Aujourd’hui, les habitants de cette terre ont développé un culte si puissant que les arbres sont vénérés comme des Dieux. Parfois, l’on peut même entendre leur murmure nous répondre.
Il s’est passé exactement 241 années depuis cet événement majeur et un royaume s’était fondé avec à sa tête Elaria Shaär, la reine dryade de Moëra.
Tout allait donc pour le mieux.
Néanmoins, la paix ne peut durer longtemps, cela se sait depuis des millénaires.
Et si la guerre n’éclata pas, ce fut une chose bien pire encore qui se passa.

Des Moëryens, avides de magie, commencèrent d’utiliser des sorts interdits qui avaient été scellés depuis plus d’un siècle.
Il y a trois ans jour pour jour, un déséquilibre des forces de la nature se manifesta à cause de ces charmes dangereux et très vite, une folie s’installa chez chaque mage noir.
De plus en plus, les Moëryens voulurent s’essayer à cette magie ce qui causa le meurtre de notre bien-aimée de reine.
Personne ne sait qui la tua mais ce que l’on sait, c’est que d’avoir briser des sceaux maléfiques entraîna Moëra dans un terrible engrenage.

Shora, la fille de feu la reine monta sur le trône à son tour mais son âge enfantin fit qu’elle ne régna pas pour autant.
Ses régents, dont la plupart d’entre eux étaient des elfes, se chargèrent du pouvoir et en profitèrent pour tenter d’usurper le trône.
Aujourd’hui, l’heure est grave. Alors, pour le bien de tous, je t’en prie, Scelle tes charmes et porte sur le monde un regard sans haine.


Codé par Cheshire Cat sur Epicode

_________________
Je veux porter sur le monde un regard sans haine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chants-moera.forumactif.org
 
Contexte de Moëra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enseignements d'un contexte économique dégradé: le Chili
» A vos diagnostics!
» Loi du 20 juin 2008 sur les chiens dangereux
» L'évolution du marché des montres de poche
» Plantes fleuries et arbustes dans leur contexte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chants de Moëra :: Accueil :: Informations nécessaires-
Sauter vers:  
Partenaires